Produit ajouté à la liste d’envies
Slide background

EN PLEINE SANTÉ

DÉMARREZ L'ANNÉE

Découvrir la gamme

EN PLEINE SANTÉ

DÉMARREZ L'ANNÉE

Découvrir la gamme
Slide backgroundDécouvrir

UN CONCENTRÉ DE VITAMINES

Découvrir

UN CONCENTRÉ DE VITAMINES

Slide background

LA DÉTOX APRÈS LES FÊTES

Tous nos conseils

LA DÉTOX APRÈS LES FÊTES

Nos conseils

VOUS ÊTES PLUTÔT ?

Victoria - 28 ans

Victoria Sportive

Victoria - 28 ans

Je m’appelle Victoria, j’ai 28 ans. Je suis très active au quotidien et dans mon boulot. J’adore le surf et je mange sans gluten. Après une séance de sport, je prends VITAMAGNESIUM FORTE, ça m’évite les crampes et les muscles endoloris. Je suis également adepte du VITABIOTIC PROTECT, un probiotique sans gluten, qui soulage les inconforts et les troubles digestifs.

Découvrir les produits de la gamme

Renée - 65 ans

Renée Sénior

Renée - 65 ans

Bonjour, je suis Renée, j’ai 65 ans. Ne vous fiez pas à mon âge, je suis encore très jeune dans ma tête! J’essaie de rester active et d’avoir un mode de vie équilibré. Malgré tout, mon corps prend de l’âge et quelques carences se manifestent. J’ai découvert VITACOLLAGENE HA Premium et VITAD3, des produits adaptés à mes besoins et très simples d’utilisation. Depuis, je ne m’en passe plus !

Découvrir les produits de la gamme

Julia et Stéphane - 40 ans

Julia et Stéphane Parents

Julia et Stéphane - 40 ans

Nous c’est Julia et Stéphane, parents de 2 kids. A 40 ans, notre mode de vie est très chargé. Entre le boulot et les activités des enfants on n’a pas une minute ! Les journées sont parfois stressantes et on lutte pour s’endormir tranquille. 
VITASPRAY MELATONINE  et  VITAPROZEN sont nos produits préférés pour nous détendre et dormir sereinement. Chaque matin, on se sent à nouveau d’attaque !

Découvrir les produits de la gamme
voir tout le catalogue

les engagements vitanutrics

Des ingrédients brevetés ou faisant l’objet d’études cliniques, et une fabrication franco-belge sur des sites Pharma ou ISO 22000.

La garantie d’un paiement sécurisé et une protection de vos données.

Envoi rapide garanti. Livraison chez vous ou retrait en pharmacie.

Une équipe scientifique à votre écoute.
+32 (0)2 334 73 88
+33 (0)2 30 32 13 42

la société vitanutrics
Fondée en 2012, Vitanutrics est une entreprise Belge.
Nous sommes spécialisés dans le développement et la distribution de produits naturels de santé. Nous travaillons en étroite collaboration avec des professionnels de santé pour vous fournir des produits de qualité et proches de vous.

Nos derniers articles

    0
  • Que faire pour un meilleur confort ostéo-articulaire?
    Publié : 14/01/2022 | Catégories : Les indispensables

    Troubles osseux et musculaires, articulations sensibles, raideurs, diminution de l’amplitude des mouvements… Aujourd’hui, les problèmes articulaires sont devenus un problème réel pour la santé et ont des répercussions sur la santé physique. Découvrez nos conseils pour retrouver souplesse, force et bien-être des articulations et des os en complément d’une alimentation variée et équilibrée. Les articulations, comment ça marche ? Une articulation est constituée de plusieurs éléments, dont le cartilage qui est la pièce maîtresse pour la mobilité du corps. Ce dernier recouvre l’extrémité des os et amortit les chocs dus aux mouvements. Les articulations et les os sont essentiellement composés de collagène. Cette protéine est la plus abondante de l’organisme. Mais, au cours du temps, le cartilage articulaire se régénère peu et se détériore. Des gènes articulaires plus ou moins intenses apparaissent alors, ou encore une réduction de la flexibilité articulaire et une altération de la mobilité. Les facteurs qui nuisent au confort ostéoarticulaire Nos articulations sont des organes vivants à part entière, qui se renouvellent sans cesse grâce à leurs tissus. Certains facteurs de risque tels que l’âge, l’hérédité, une alimentation déséquilibrée, le surpoids ou la pratique d’un sport de haut niveau peuvent entraîner une érosion osseuse prématurée et endommager le cartilage. En effet, en vieillissant, le cartilage des articulations se fragilise, se détériore et s’use progressivement. Plus de 90% des Français déclarent avoir déjà souffert de douleurs articulaires et 1/3 des 18-24 ans souffrent actuellement d’une douleur articulaire. (1) En Belgique, l’arthrose, la maladie articulaire la plus répandue, touche 18,5% de la population. (2) De même, il s'avère que ce que nous mangeons aujourd'hui affecte également la santé des articulations. En effet, notre alimentation au fil des années s'est profondément transformée. Surconsommation de viande, consommation excessive de sucres raffinés, de sel, de boissons sucrées… Ces aliments consommés dans nos sociétés modernes sont dits acidifiants. Ils engendrent, comme leur nom l’indique, une accumulation d’acides dans l’organisme. Et l’acidité n’est pas anodine sur nos articulations. En effet, nos tissus sont agressés par un flot d'acides. Il s'ensuit une fragilisation des os, des articulations et des dents. Or, pour les neutraliser, le corps monopolise des minéraux basiques, en particulier le calcium et le magnésium, essentiels pour avoir des os solides et sains. Enfin, vous avez sûrement déjà entendu une personne se plaindre d’inconfort articulaire lors de changement de saison ? Si beaucoup de personnes ressentent une sensation d'engourdissement ou une raideur articulaire probablement en réaction à des modifications de température et d'humidité, aucune étude n’a démontré scientifiquement cette idée reçue. Nos astuces pour préserver votre confort articulaire et conserver votre mobilité Des plantes pour soutenir le confort ostéoarticulaire Certaines plantes sont reconnues pour leur capacité à préserver la souplesse et pour faire face aux gênes articulaires. À titre d’exemple, le Boswellia, un arbre originaire d'Inde, possède un principe actif, la Boswelline. Elle pourrait jouer un rôle bénéfique sur certaines zones musculosquelettiques, osseuses et articulaires. Elle est ainsi utile pour améliorer la résistance des os, des articulations et des muscles. D’autres plantes, tels que le curcuma ou l’harpagophytum, contribuent à la santé des articulations. Utilisé en cuisine mais aussi en phytothérapie, le curcuma connu sous le nom de « safran des Indes » aide à maintenir les articulations et les os en bonne santé. L’harpagophytum aide quant à lui à maintenir une bonne mobilité. Enfin, pensez aussi à éliminer les toxines qui s’accumulent dans l’organisme et en particulier dans les articulations grâce au Cassis et à l’Aubier de Tilleul. Le collagène, la protéine clé de vos articulations Le collagène est l’un des composants principaux du cartilage, au même titre que la chondroïtine et la glucosamine. Hélas, le taux de collagène diminue avec l’âge, et ce dès l’âge de 25 ans. Pour compenser les pertes inévitables de collagène avec le temps et soutenir sa production, il existe des aliments qui favorisent la fabrication de cette protéine dans le corps humain et des compléments alimentaires à base de collagène. Souvent associée à l'acide hyaluronique, cette dernière naturellement produite par notre organisme est aussi présente au niveau des articulations. Les premiers signes visibles de cette baisse de la production du collagène sont l'apparition des rides. C’est le bon moment pour démarrer une supplémentation en collagène, car des études cliniques ont mis en évidence qu’une supplémentation en collagène permettait de réduire les rides. Un régime pour favoriser l’équilibre acido-basique et lutter contre l’inconfort articulaire Pensez à revoir votre alimentation au quotidien. En particulier, diminuez la consommation d’aliments riches en protéines, industriels, vidés de leurs éléments alcalinisants mais riches en éléments acidifiants. En effet, nos modes de vie actuels favorisent un déséquilibre acido-basique en tendant vers l'acidification. Or, un bon équilibre acido-basique est un pilier d’une bonne santé osseuse. Pour tamponner cette acidité, il est important de consommer des aliments alcalinisants, tels que les fruits et les légumes. De même, des minéraux comme le zinc rééquilibre durablement le pH.  La micronutrition au service de vos articulations Les vitamines et minéraux ont également leur importance pour aider à préserver votre système articulaire. À titre d’exemple, certains minéraux comme le calcium et le magnésium contribuent à une fonction musculaire normale. De même, le manganèse contribue à la formation normale des tissus conjonctifs tels que le cartilage, les muscles, les tendons, la peau, les ongles. Côté vitamines, la vitamine K2 aide à maintenir une bonne minéralisation de l’os et d’un bon capital osseux en agissant sur l’ostéocalcine, une hormone spécifique des tissus osseux. De plus, la vitamine C intervient dans la formation du collagène pour assurer la fonction de l’os et des cartilages. Enfin, le stress oxydatif est aussi responsable du vieillissement prématuré de nos cellules et tissus. En enrichissant votre alimentation en antioxydants tels que la vitamine C et la vitamine E, vous aidez votre organisme à se protéger contre le stress oxydatif. Le sport, une bonne ou mauvaise idée ? Même si certaines articulations sont sensibles, continuez à pratiquer une activité sportive. Il faut bouger ! Une pratique régulière et raisonnée permet de maintenir un capital articulaire fonctionnel. Elle permet de se muscler et de régénérer les cellules et ainsi, protéger le cartilage et les articulations. Privilégiez cependant des pratiques douces telles que le yoga, la natation ou encore la marche. Au contraire, évitez les sports favorisant les traumatismes et les chocs comme le football, le rugby, le tennis, le judo, la musculation ou encore le marathon. Vous l’avez compris : avant d’être confronté à des dysfonctionnements articulaires, il est nécessaire d’entretenir vos articulations pour rester mobile. Sources : (1) https://presse.inserm.fr/1-francais-sur-2-souffre-de-douleurs-articulaires/25303/ (2) Enquête Stop-Arthrose II, initiative de l’AFLAR (Association Française de Lutte Anti-rhumatismale) et de la Fondation belge de l’Art [...]

    search Lire la suite remove_red_eye 15
  • 1
  • Comment faire une détox après les fêtes?
    Publié : 10/01/2022 | Catégories : Ingrédients naturels

    Lourdeurs au niveau de l’estomac, difficultés digestives, manque d’énergie… Votre organisme vous envoie un message clair : vous avez besoin d’une pause digestive. Mais, après les fêtes, les traditions culinaires comme la galette des rois à l'épiphanie ne nous aident pas toujours à manger plus équilibré en ce début d'année. On vous explique le b.a.-ba pour une détox digestive réussie pour se remettre sur pied ! La détox, c'est quoi au juste ? Le terme “détox” est un diminutif de "détoxification". Comme son nom l’indique, une détox permet d’éliminer les toxines accumulées dans l'organisme. Elle est efficace après des excès alimentaires, particulièrement après les repas des fêtes de fin d’année. Si vous avez profité pleinement des bonnes choses, du foie gras à la bûche de Noël, en passant par la dinde, une détox peut aider votre organisme à redémarrer d’un bon pied en procédant à un nettoyage intérieur. À ne pas confondre avec un régime minceur, la cure détox s'apparentait autrefois à une période de jeûne. Aujourd’hui, il est préconisé d’adopter une alimentation spécifique ne serait-ce qu’une journée ou quelques jours tout en stimulant le travail du foie et des reins. Ces organes sont chargés de se débarrasser au maximum de ce qui encombre le corps. Pourquoi tester les bienfaits d’une détox ? Les repas festifs sont souvent gargantuesques : trop riches en protéines, en graisses, en sucres, en additifs, en alcool… Après des menus bien chargés, le corps réclame une pause ! La quantité importante de nourriture ingérée oblige notre organisme à travailler davantage : il passe un temps incroyable à digérer, trier, rejeter tous les excès d'aliments et de boissons. En mettant le foie et les intestins au repos, la détox permet de nettoyer l’appareil digestif, d’accélérer l’élimination des déchets, de revitaliser l’organisme, et ainsi repartir du bon pied ! Quels bons réflexes à adopter pour une détox réussie ? Les plantes à la rescousse Les plantes peuvent venir au secours des personnes qui souhaitent détoxifier leur organisme, que ce soit pour se remettre des excès alimentaires après les fêtes ou au changement de saison. Elles aident à mieux digérer, à se sentir mieux, à s’affiner naturellement et à réveiller le métabolisme. Le chardon marie, une véritable plante amie du foie Plante réputée pour son action puissante sur le foie, le Chardon Marie aide à améliorer et protéger les fonctions hépatiques. Il contribue au potentiel de détoxification et de purification du foie et favorise la digestion. Dépurative et détoxifiante, cette plante peut s’utiliser aussi bien en infusion qu’en complément alimentaire pour une détox réussie. La mauve, pour une bonne santé digestive Pour soutenir le bon fonctionnement de vos intestins, la Mauve est l’une des plantes les plus efficaces ! Peu connue, elle pourrait bien devenir votre prochain allié détox. Cette plante est notamment reconnue pour favoriser le bon transit, ce qui peut s’avérer utile après des repas trop copieux. Elle contribue également à améliorer le confort digestif pour rétablir une harmonie durable dans votre ventre. Pour booster ses propriétés, on peut associer la mauve avec d’autres plantes comme le thé vert. Composé de caféine, de polyphénols et de catéchines, le thé vert améliore le métabolisme de l’organisme, et participe ainsi à éliminer les graisses. Choyer votre flore intestinale avec de bons réflexes protecteurs ! La flore intestinale, avec ses nombreuses bactéries qui colonisent nos intestins, est d’une grande importance pour une bonne santé digestive. En effet, le microbiote facilite l'assimilation des aliments et leur transformation en nutriments. De plus, les bactéries qui tapissent le côlon, la dernière partie du système digestif, transforment tout ce qui n'a pas été digéré au niveau de l’intestin (composés alimentaires non digérés auparavant comme les fibres non digestives) en molécules digestes. Or, son équilibre est fragile : il est menacé ou au moins fragilisé par de nombreux facteurs, tel qu’un déséquilibre alimentaire. Lorsque cette flore est déséquilibrée, une alimentation adaptée à la santé de la flore est idéale : riche en végétaux pour les fibres, en prébiotiques et en probiotiques. Ces derniers sont des “bonnes” bactéries que l’on trouve essentiellement dans les aliments lacto fermentés, comme le yaourt, par exemple. Les fruits et les légumes, les rois de la détox Les fruits et légumes sont les meilleurs aliments pour détoxifier le corps. En effet, les légumes sont riches en minéraux et en vitamines. Ils sont très peu caloriques, idéaux si vous souhaitez perdre quelques kilos superflus ou maintenir votre poids de forme. De même, ils sont plus aptes à rétablir l’équilibre acido-basique et leurs fibres sont en général bien supportées sur le plan intestinal. À titre d’exemple, l’artichaut est un des légumes les plus drainant et nettoyant digestif. Aliment détox incontournable, il protège le foie grâce à un tanin, la cynarine, qui stimule la production de la bile. Quant aux fruits, ils présentent également une forte teneur en vitamines. Riches en eau, ils sont particulièrement hydratants. Enfin, leur saveur sucrée flatte le palais et rend la détox ludique. Boire pour éliminer les toxines Pour une détox réussie, il est nécessaire d’éviter au maximum les polluants, ceux que l’on mange mais aussi ce que l’on boit : les sodas, les jus de fruits industriels, l’alcool, le café… Mais alors, qu’est-ce qu’on boit ? Pour éliminer les toxines et purifier votre corps, rien de mieux que de boire de l’eau, de l’eau et de l’eau ! Elle stimule les reins, principaux organes d'élimination de l'organisme, aussi appelés émonctoires. Les reins permettent de se débarrasser des substances toxiques et des toxines via la sécrétion d'urine. Et boire permet de produire plus d'urine, ainsi de détoxifier ! Pour ceux qui n'aiment pas boire de l'eau, laissez-vous surprendre par des tisanes détox agréables au goût. Vous l'avez compris : la détox permet de se débarrasser efficacement des toxines. Rien de mieux après le marathon des fêtes de fin d’année pour remettre à neuf notre système diges [...]

    search Lire la suite remove_red_eye 210
  • 2
  • Notre corps à l'équilibre : l'alimentation acido-basique
    Publié : 03/01/2022 | Catégories : Nutrition santé

    Pour que le corps fonctionne bien, il doit trouver son point d’équilibre. C’est ce qu’on appelle l’équilibre acido-basique, c’est à dire un pH neutre. Voyons ensemble les grands principes de ce concept, les règles de base du régime et ce qui peut nuire à notre équilibre. Les grands principes de l'équilibre acido-basique Un organisme qui fonctionne bien possède un pH neutre, ni trop alcalin (ou basique) ni trop acide. Le pH se mesure sur une échelle de 0 à 14. Entre 0 et 7 on parle d’un pH acide et entre 7 et 14 d’un pH basique. Le pH sanguin de notre corps se situe entre 7,35 à 7,45. Pour que l’équilibre soit maintenu, le grand rôle revient à notre alimentation. Il est important de consommer la bonne quantité d’aliments à la fois acides et basiques pour ne pas créer de débalancement. Les conséquences d’un pH déséquilibré On estime que lorsque le pH du corps est perturbé, on se sentirait davantage fatigué avec une baisse d’énergie de l’organisme en général. C’est surtout lorsque notre sang est trop acide que les problèmes surviennent. On parle d’une acidose chronique de faible niveau. Il existe des bandelettes urinaires ou salivaires qui peuvent nous donner l’heure juste sur notre pH. Le régime acido-basique favorise la consommation d’aliments alcalins. Lorsque le corps se retrouve en acidose, on recommande de : • Choisir des aliments majoritairement alcalins • Pratiquer une activité physique pour oxygéner notre corps • Réaliser des cures de jus de citron qui vont permettre de faire baisser le pH de l’organisme Les suppléments de citrate alcalin pourraient être envisagés lorsque l’alimentation ne suffit pas mais mieux vaut voir avec son médecin avec de s’auto-médicamenter. Alcalins - acides : comment classifier les aliments? Le principe semble simple : consommer en proportions équilibrées des aliments acides et des aliments alcalins. Voici quelques exemples d’aliments : - Aliments acides : le sel, les viandes, les charcuteries, les produits de la mer, les fromages et produits laitiers, les céréales raffinées (riz blanc, pâtes blanches, pains blancs), les boissons sucrées (sodas), l’alcool, le café. - Aliments basiques (ou alcalins) : les fruits et légumes, les fruits à coque, le thé, les épices et les herbes. À noter : un aliment au goût acide n’aura pas pour autant un pouvoir acidifiant ! Le citron par exemple se classerait dans les aliments basiques. Également, il n’est pas judicieux de se lancer dans une alimentation strictement basique, l’équilibre serait à nouveau débalancé. Il s’agit de trouver le juste milieu. L’hydratation demeure également un point très important. Il est essentiel de respecter une hydratation d’au moins 1,5 litre d’eau par jour pour bien faire fonctionner son organisme. Le pire ennemi de l'équilibre acido-basique : le sel Quand on regarde la liste des aliments acidifiants par rapport à aux aliments alcalins, il est assez rapide d’établir que notre alimentation risque souvent d’être perturbée car nous consommons en plus grande quantité les aliments acides : beaucoup de protéines et de sucres (dans les sodas par exemple). Le déséquilibre est également amplifié par une alimentation globale trop salée. Car le sel (composé de chlorure de sodium, un acidifiant) contribue au déséquilibre acido-basique. Le corps n’a d’autre manière que de tenter de rétablir l’écart en mettant en place différents mécanismes. Il va par exemple tenter d’éliminer les acides dits volatils par les poumons et également dans les reins (pour les acides non volatils). Aussi, pour équilibrer le pH, l’organisme va puiser dans les réserves alcalines contenues, notamment, dans le tissu osseux. Avec le temps, une perte de minéraux peut apparaître et fragiliser les os ou les reins. Ce déséquilibre peut entrainer de l’ostéoporose et des calculs rénaux. Microbiote et équilibre acido-basique Le microbiote, l’ensemble des bonnes bactéries de notre intestin qui nous permet d’avoir une bonne digestion, est également affecté lorsque l’équilibre acido-basique n’est pas respecté. En effet, si notre corps se retrouve en acidose, il n’est pas rare de voir apparaître des mycoses. Il est alors important de corriger son alimentation en limitant les aliments acides pour ensuite retrouver le bon équilibre acido-basique. Pour conclure, au-delà de l’alimentation, il existe d’autres facteurs qui peuvent également influencer notre équilibre acido-basique. La pollution, l’alcool, la cigarette, les troubles de sommeil, certains médicaments et la sédentarité. Le principe demeure toujours le même, adopter une hygiène de vie saine pour mettre toutes ses chances de son c [...]

    search Lire la suite remove_red_eye 85