Produit ajouté à la liste d’envies
Que faire pour un meilleur confort ostéo-articulaire?

Que faire pour un meilleur confort ostéo-articulaire?

- Catégories : Les indispensables

Troubles osseux et musculaires, articulations sensibles, raideurs, diminution de l’amplitude des mouvements… Aujourd’hui, les problèmes articulaires sont devenus un problème réel pour la santé et ont des répercussions sur la santé physique. Découvrez nos conseils pour retrouver souplesse, force et bien-être des articulations et des os en complément d’une alimentation variée et équilibrée.

Les articulations, comment ça marche ?

Une articulation est constituée de plusieurs éléments, dont le cartilage qui est la pièce maîtresse pour la mobilité du corps. Ce dernier recouvre l’extrémité des os et amortit les chocs dus aux mouvements. Les articulations et les os sont essentiellement composés de collagène. Cette protéine est la plus abondante de l’organisme.

la structure d'une articulation

Mais, au cours du temps, le cartilage articulaire se régénère peu et se détériore. Des gènes articulaires plus ou moins intenses apparaissent alors, ou encore une réduction de la flexibilité articulaire et une altération de la mobilité.

Les facteurs qui nuisent au confort ostéoarticulaire

Nos articulations sont des organes vivants à part entière, qui se renouvellent sans cesse grâce à leurs tissus. Certains facteurs de risque tels que l’âge, l’hérédité, une alimentation déséquilibrée, le surpoids ou la pratique d’un sport de haut niveau peuvent entraîner une érosion osseuse prématurée et endommager le cartilage. En effet, en vieillissant, le cartilage des articulations se fragilise, se détériore et s’use progressivement.

Plus de 90% des Français déclarent avoir déjà souffert de douleurs articulaires et 1/3 des 18-24 ans souffrent actuellement d’une douleur articulaire. En Belgique, l’arthrose, la maladie articulaire la plus répandue, touche 18,5% de la population.

De même, il s'avère que ce que nous mangeons aujourd'hui affecte également la santé des articulations. En effet, notre alimentation au fil des années s'est profondément transformée. Surconsommation de viande, consommation excessive de sucres raffinés, de sel, de boissons sucrées… Ces aliments consommés dans nos sociétés modernes sont dits acidifiants. Ils engendrent, comme leur nom l’indique, une accumulation d’acides dans l’organisme. Et l’acidité n’est pas anodine sur nos articulations.

En effet, nos tissus sont agressés par un flot d'acides. Il s'ensuit une fragilisation des os, des articulations et des dents. Or, pour les neutraliser, le corps monopolise des minéraux basiques, en particulier le calcium et le magnésium, essentiels pour avoir des os solides et sains.

Enfin, vous avez sûrement déjà entendu une personne se plaindre d’inconfort articulaire lors de changement de saison ? Si beaucoup de personnes ressentent une sensation d'engourdissement ou une raideur articulaire probablement en réaction à des modifications de température et d'humidité, aucune étude n’a démontré scientifiquement cette idée reçue.

Nos astuces pour préserver votre confort articulaire et conserver votre mobilité

Des plantes pour soutenir le confort ostéoarticulaire

Certaines plantes sont reconnues pour leur capacité à préserver la souplesse et pour faire face aux gênes articulaires. À titre d’exemple, le Boswellia, un arbre originaire d'Inde, possède un principe actif, la Boswelline. Elle pourrait jouer un rôle bénéfique sur certaines zones musculosquelettiques, osseuses et articulaires. Elle est ainsi utile pour améliorer la résistance des os, des articulations et des muscles.

la Boswellia est une plante indienne qui améliore la résistance des os, des articulations et des muscles

D’autres plantes, tels que le curcuma ou l’harpagophytum, contribuent à la santé des articulations. Utilisé en cuisine mais aussi en phytothérapie, le curcuma connu sous le nom de « safran des Indes » aide à maintenir les articulations et les os en bonne santé. L’harpagophytum aide quant à lui à maintenir une bonne mobilité. Enfin, pensez aussi à éliminer les toxines qui s’accumulent dans l’organisme et en particulier dans les articulations grâce au Cassis et à l’Aubier de Tilleul.

Le collagène, la protéine clé de vos articulations

Le collagène est l’un des composants principaux du cartilage, au même titre que la chondroïtine et la glucosamine. Hélas, le taux de collagène diminue avec l’âge, et ce dès l’âge de 25 ans. Pour compenser les pertes inévitables de collagène avec le temps et soutenir sa production, il existe des aliments qui favorisent la fabrication de cette protéine dans le corps humain et des compléments alimentaires à base de collagène. Souvent associée à l'acide hyaluronique, cette dernière naturellement produite par notre organisme est aussi présente au niveau des articulations.

Les premiers signes visibles de cette baisse de la production du collagène sont l'apparition des rides. C’est le bon moment pour démarrer une supplémentation en collagène, car des études cliniques ont mis en évidence qu’une supplémentation en collagène permettait de réduire les rides.

Un régime pour favoriser l’équilibre acido-basique et lutter contre l’inconfort articulaire

Pensez à revoir votre alimentation au quotidien. En particulier, diminuez la consommation d’aliments riches en protéines, industriels, vidés de leurs éléments alcalinisants mais riches en éléments acidifiants. En effet, nos modes de vie actuels favorisent un déséquilibre acido-basique en tendant vers l'acidification. Or, un bon équilibre acido-basique est un pilier d’une bonne santé osseuse. Pour tamponner cette acidité, il est important de consommer des aliments alcalinisants, tels que les fruits et les légumes. De même, des minéraux comme le zinc rééquilibre durablement le pH

La micronutrition au service de vos articulations

Les vitamines et minéraux ont également leur importance pour aider à préserver votre système articulaire. À titre d’exemple, certains minéraux comme le calcium et le magnésium contribuent à une fonction musculaire normale. De même, le manganèse contribue à la formation normale des tissus conjonctifs tels que le cartilage, les muscles, les tendons, la peau, les ongles.

Côté vitamines, la vitamine K2 aide à maintenir une bonne minéralisation de l’os et d’un bon capital osseux en agissant sur l’ostéocalcine, une hormone spécifique des tissus osseux. De plus, la vitamine C intervient dans la formation du collagène pour assurer la fonction de l’os et des cartilages.

la vitamine c intervient dans la formation normale du collagène, la protéine indispensable au confort ostéoarticulaire

Enfin, le stress oxydatif est aussi responsable du vieillissement prématuré de nos cellules et tissus. En enrichissant votre alimentation en antioxydants tels que la vitamine C et la vitamine E, vous aidez votre organisme à se protéger contre le stress oxydatif.

Le sport, une bonne ou mauvaise idée ?

Même si certaines articulations sont sensibles, continuez à pratiquer une activité sportive. Il faut bouger ! Une pratique régulière et raisonnée permet de maintenir un capital articulaire fonctionnel. Elle permet de se muscler et de régénérer les cellules et ainsi, protéger le cartilage et les articulations. Privilégiez cependant des pratiques douces telles que le yoga, la natation ou encore la marche.

Au contraire, évitez les sports favorisant les traumatismes et les chocs comme le football, le rugby, le tennis, le judo, la musculation ou encore le marathon. Vous l’avez compris : avant d’être confronté à des dysfonctionnements articulaires, il est nécessaire d’entretenir vos articulations pour rester mobile.

Articles en relation